Le cœur d’Athènes antique


 

« Le cœur d’Athènes antique: l’Acropole et les sites archéologiques environnants » s’étendent sur une vaste superficie, comprenant un nombre important de monuments (plus d’une centaine). Il constitue le noyau de la cité antique durant une période de plus de 3.000 ans.
Notamment, cet ensemble comprend le rocher de l’Acropole d’Athènes, qui fut le lieu central de la vie culturelle et religieuse d’Athènes, avec ses versants Sud et Nord, ainsi que l’Agora de l’époque classique et l’Agora romaine, la Bibliothèque d’Hadrien, la colline de l’Aréopage, la bibliothèque d’Hadrien, ainsi que les collines occidentales et de la Pnyx, de Philopappos (appelée aussi colline des Muses) et des Nymphes (ou de l’Observatoire), où se déroulait la vie quotidienne et, enfin, le Céramique, lieu d’ensevelissement des morts et site des ateliers de potiers situé aux confins de la cité.
C’est dans cette région que naquirent la démocratie, la philosophie, le théâtre et la liberté d’expression, ces valeurs diachroniques constituant les éléments spirituels inspirant jusqu’à présent les valeurs et les principes du monde occidental contemporain.