Les versants sud et nord de l’Acropole


Après le Rocher Sacré lui-même, le flanc sud de l’Acropole constituait indubitablement le centre religieux le plus important et le noyau politique de la Cité antique. Ici furent édifiés les grands sanctuaires de Dionysos Éleuthéreus et d’Asclépios. Ici fut fondé le théâtre de Dionysos, le plus ancien dans le monde grec et ce fut le lieu de floraison du théâtre grec antique. Au cours des siècles, d’autres édifices importants de la vie civique et culturelle des Athéniens furent ajoutés, comme l’Odéon de Périclès, la stoa d’Eumène II et, plus tard, durant l’époque romaine, l’Odéon d’Hérode Atticus.
Le versant nord de l’Acropole d’Athènes constituait également un point de référence dans la vie religieuse de la cité, car il fut le lieu de culte des aspects secondaires des dieux olympiens, comme en témoigne la présence des Grottes sacrées (dédiées à Pan, à Zeus Olympien et à Apollon Hypoakraios) et du Sanctuaire d’Aphrodite et d’Eros. C’est sur le flanc Nord que fonctionnèrent la fontaine mycénienne et la source Clepsydre, qui furent d’importance capitale, pas seulement pour l’Acropole, mais également pour toute la région environnante.