Le Céramique


 

Le Céramique est le quartier qui s’étend aux confins nord-ouest de la cité antique. Ce fut le cimetière le plus important, en usage dès l’époque préhistorique et jusqu’à l’Antiquité tardive, et, simultanément, le quartier d’ateliers de potiers le plus important pour la production de céramique et de peinture sur vases du monde antique.
Le segment de muraille le mieux conservé de l’enceinte antique d’Athènes est visible dans ce site archéologique. Sur son trajet s’ouvrent deux portes monumentales: le Dipylon (la porte la plus grande du monde grec ancien) et la Porte sacrée, par lesquelles passaient deux axes routiers importants, le Dromos et la Voie sacrée.
Ici, les citoyens athéniens vénéraient les dieux en participant aux cortèges cérémoniels, comme celui des Panathénées ou d’Iachos des mystères d’Eleusis, mais ils honoraient également les morts tombés au combat, qui furent ensevelis dans le Démosion Séma, sous les auspices de la cité, accompagnés de concours athlétiques ou de discours funèbres, comme celui de Périclès.

L’esprit et les idéaux de la cité et de la Grèce antiques se reflètent au Céramique.